Air for Max

Pendant que la distribution de mouchoirs continue cette semaine à Miami, Pat Riley doit continuer à faire tourner la machine et le boss s’est empressé de signer une nouvelle recrue : Dédé Williams, ou plutôt la Méduse pour ceux qui l’ont suivi.Non, vous ne vous transformerez pas en statue si vous croisez le regard de l’ex-ailier des Knicks, par contre vous aurez probablement envie de Mikados si vous observez sa coupe de cheveux. Phénomène d’abord attendu à Minnesota, première déception, puis tremplin espéré à Sacramento, deuxième déception, le marsupial formé dans l’Arizona n’a pas été aussi bon que lors des attentes en sortie de Draft mais l’opportunité offerte à New York l’an dernier fût enfin la bonne. En effet, dans un rôle de booster en sortie de banc, sans trop de pression sur ses épaules et la possibilité d’obtenir de nombreux tickets de shoots, Derrick a offert près de 9 points et 4 rebonds de moyenne en seulement 18 minutes, de quoi proposer un minuscule rayon de soleils aux habitants de la Grosse Pomme. Sa capacité à créer ses propres points, à provoquer des lancers et à monter jusqu’au plafond lui ont permis de se refaire un nom, ou plutôt un début de nom, et qui est arrivé dans les oreilles de Pat Riley.

Le gominé étant pas mal emmerdé par les affaires entourant Dwyane Wade cette semaine, il fallait bien tourner la page et continuer à bosser tout en changeant les photos dans son bureau.Du coup, comme Yahoo Sports l’a rapporté hier, c’est pour 5 millions de dollars et un an que Williams jouera avec le Heat, une nouvelle occasion de prouver que sa place est en NBA plutôt que dans les faits divers de la ligue chinoise. L’intéressé aurait apparemment apprécié la plateforme proposée par Erik Spoelstra, l’entraîneur local ayant souvent bien intégré chaque nouveau joueur pour leur redonner un peu de bonheur. On l’a vu avec Luol Deng, avec Joe Johnson et même par le passé avec d’autres athlètes, Spo est capable de rebooster une carrière et Derrick pourra donc utiliser la saison prochaine comme un nouveau trampoline avant un été 2017 lors duquel la thune coulera à flot.

C’est une assez bonne addition pour Miami dans le sens où le Heat est aujourd’hui dans un rush de recrutement teinté de peine suite au départ de Wade, et D-Will sera très certainement un joueur capable d’apporter sa douzaine de points avec quelques rebonds dans le système local. Maintenant, comme on le voit sur son contrat, le joueur utilisera la franchise comme une aire d’autoroute afin d’y réaliser son stop et augmenter ses chances de gagner plus d’argent, mais c’est aussi ça qui a changé en Floride suite aux récents événements. La course au titre, pas trop, l’acquisition de talent court-terme, plutôt.Au-delà de la future coupe de cheveux du joueur qu’on attend avec impatience à la rentrée, c’est surtout la possibilité de voir un nouveau joueur émerger du système Spoesltra qui nous intrigue. Bonne pioche à la bourre ? Yes.

Air Max 6pm

George nous a beaucoup apporté ces dernières années, il a été d’une aide précieuse afin de nous aider à atteindre notre meilleur niveau sur ces 5 dernières années, mais on n’a jamais vraiment eu de pur meneur ici et lorsqu’on en a eu l’opportunité de faire un transfert avant la Draft afin de récupérer Jeff, on s’est lancé. Donc maintenant on a un meneur, et on continue à compléter l’effectif, en prenant notamment Thaddeus Young qui est un vrai bon ailier-fort selon moi. Paul George peut jouer en tant qu’arrière ou ailier, on a essayé de chercher un ailier ces derniers temps et on a parlé avec Paul de la possibilité de le faire jouer poste 2, il est très ouvert face à cette idée. On a aussi recruté Al Jefferson, il va pouvoir apporter un vrai plus à notre banc donc on continue à compléter notre effectif, si on trouve quelqu’un pour rentrer dans notre cinq majeur on le fera et si ce sera pour renforcer notre banc on le fera aussi.

La question qu’on peut se poser, c’est la suivante : autant pour George Hill on peut comprendre que Bird était fâché, autant peut-on vraiment affirmer que Jeff Teague est un pur meneur…? Offensivement, il est clair que le nouveau poste 1 des Pacers a un temps d’avance sur l’ancien en place, mais niveau régularité les fans des Hawks pourront eux aussi lever les yeux au ciel en rappelant le nombre de rencontres durant lesquelles Jeff pouvait reculer devant le challenge. Le point positif pour Teague, c’est qu’on semble clairement porté vers un nouveau style de jeu ultra-offensif dans l’Indiana, ce qui va clairement aller avec ses capacités. Maintenant, est-ce que son arrivée va faire de la franchise une pointure à l’Est ? Cela reste à voir. Le recrutement de Bird a été assez agressif, en renforçant son cinq majeur grâce à des pièces excitantes, mais les opérations ont été nombreuses et il faudra du temps pour que tout ce petit monde se mette en place. De Nate McMillan à Young, Jefferson, Teague, tout en devant faire avec les départs de Solomon Hill, Mahinmi et George Hill, ce n’est pas rien.

Jeff Teague sait pourquoi il a été recruté, et il sait quelles seront ses missions cette année. Apporter davantage d’impact offensif, proposer une alternative en attaque aux côtés de Paul George, l’idée est là mais l’exécution sera observée à la loupe.