Air Max command leather

Le pack se compose de trois des Nike Air Max les plus emblématiques bénéficiant de la Ultra SE Technology. Ces modèles sont davantage qualifiés d’estivaux depuis leur lancement l’an dernier mais le pack all-black plus discret est incontestablement conçu pour la période hivernale. Les Triple Black sont toujours un succès et le Black Out Pack s’est assurer de continuer sur cette voie à l’occasion de la Week of Greatness. Si la Puma Suede est un modèle récent, il a déjà connu de très nombreuses déclinaisons et cette sneaker pour femme a connu un grand succès auprès des connaisseurs. Tout jeune modèle avec une première sortie en 2016, deux coloris exclusifs, en noir et blanc et en beige, ont été dévoilésen exclusivité pour la collection Week of Greatness de Foot Locker. L’occasion idéale pour se procurer l’un des styles les plus en vue de l’année !

On a beau dire, mais les sorties répétées d’éditions (parfois) limitées de la Air Max LD-Zero vont finir par la desservir. A l’heure où tout le monde semble n’avoir d’yeux que pour les Air Max 2017, cette alternative racée tente à nouveau une percée dans un coloris on ne peut plus sobre, quand bien même elle se risque à passer inaperçue. Nike ne s’y trompe pas, à chaque fois qu’il fait le pari d’appliquer un coloris Triple Black à l’une de ses sneakers, c’est une réussite imparable. La preuve nous est donnée une fois de plus au travers de la Nike Air Max LD-Zero « Triple Black ». Pour ne rien gâcher, le design de la sneaker a été partiellement assuré par l’artiste Hiroshi Fujiwara, qui avait d’ores et déjà participé à l’élaboration d’un autre coloris de la Air Max LD-Zero, baptisé Nike Air Max LD-Zero H. Si jamais vous seriez pris d’une irrésistible envie d’en savoir un peu plus sur ce modèle, on vous renvoie ici.

Mais revenons à nos moutons, et à notre sujet. A l’instar de la Air Max 2017, la Air Max LD-Zero profite elle aussi d’une bulle d’air qui va venir s’étaler de tout son long, du talon à la pointe du pied. De quoi lui conférer une allure streetwear assumée, quand bien même son coloris semble vouloir affirmer qu’elle va pouvoir être portée sur le bitume, et pas uniquement sur le falun. Vendue 210 dollars, la sneaker est dès à présent disponible chez une poignée de revendeurs, dont Sneaker Politics.

and co Air Max 1

Air Max 52.99

Alors que Dave Joerger tente de ramper jusqu’aux Playoffs, ses hommes ont établi un nouveau record dans l’histoire de la NBA : avec 28 joueurs utilisés depuis octobre, tout le monde avait quelque chose du Tennessee cette saison.Le dernier ajout en date ? Bryce Cotton, qui nous a tricoté une arrivée bien douce sur cette dernière quinzaine de l’année, prenant son petit spot dans le plus grand calme à Memphis. L’ex-meneur du Jazz -notamment- a participé à l’échauffement ce vendredi avec les siens et ainsi tamponné ce fameux record que les Mavs de 1997 détenaient jusqu’ici, alors qu’il jouait avec les Xinjiang Flying Tigers ces derniers temps.

Il faut savoir qu’une nouvelle fois, pour changer, les Grizzlies manquaient de personnel suite à des pépins physiques supplémentaires. Déjà que l’infirmerie était pleine à craquer puisqu’elle avait été remplacée par l’hôpital international de Memphis, c’est un blessé en plus qui a forcé la franchise à devoir signer un 28ème joueur cette saison, Cotton obtenant 10 jours de tests sous les couleurs du Tennessee. La liste a donc été mise à jour, et les fans pourront désormais crier haut et fort qu’ils ont obtenu la plus grosse épidémie d’emmerdes sur une seule campagne dans l’histoire.

Mais là où les Grizzlies font très fort, et où il faudra applaudir Joerger avec des larmes ruisselant sur nos joues, c’est que cette équipe va aller en Playoffs…! Cette franchise décimée par les blessures et pourrie par des changements hebdomadaires va se qualifier dans le Top 8 et ainsi prouver qu’un bon environnement bien solide peut contrer toute adversité qu’une saison peut apporter. On l’a vu en début de saison avec l’arrivée de Chalmers ou à mi-parcours avec le départ de Jeff Green ainsi que Courtney Lee, les fans des Grizzlies ont vécu de sacrées montagnes russes mais pourront se féliciter d’avoir tenu à l’Ouest. Envie d’avoir mal au crâne ? Pas de problèmes. Voici, sans attendre, la liste complète des joueurs qui ont porté au moins une fois le maillot de Memphis cette année, et ont posé un orteil sur le terrain. On prend notre respiration, c’est tipar.

Air Max 1 premium

On y retrouvera cinq modèles iconiques de la marque, comme la Air Max, la Cortez ou encore la Blazer. Toutes ont été customisées en cuir blanc perforé, avec des touches de doré. Chaque chaussure porte également la signature et la devise d’Elaine Thompson: « One life, One chance », ainsi que ses records 21 »78 pour le 200m et 10 »71 pour le 100m.BADABOUM ! Pour la première fois en presque 20 ans, Nike nous fait l’immense plaisir de ressortir les Nike Air Max Penny 1 de 95’. Paire portée par Penny Hardaway durant sa saison 95’/96’, il enregistra une moyenne de 22 points, 7 passes et 4 rebonds par match sur la saison, et emmena les siens jusqu’en finale de conférence Est avant de buter lourdement 4-0 contre les Bulls de Michael Jordan en route pour leur deuxième « three-peat ».

Cette paire de chaussure est mono-couleur, comme beaucoup de modèles à cette époque, et loin des chaussures « flashy » d’aujourd’hui. Seule la semelle est remise au goût du jour, tout en gardant sa couleur noire originale, pour les joueurs assez fous pour les porter sur un terrain !Vous pourrez trouver cette paire sur le site Nike et ses distributeurs en échange d’un chèque de 140€, le « top départ » online étant comme d’habitude à 8h00 du matin. Mais autant vous prévenir, les personnes qui prévoient de débourser ces 140 euros n’achèteront pas seulement une chaussure mais directement un bout d’histoire. Cette paire s’inscrit donc logiquement dans les « must have » de sa collection de chaussures entre une paire de Shaqnosis noir/blanche et une paire de Air Jordan 11 « Bred » !

Régulièrement, Nike remet au goût du jour les Air Max Uptempo de différentes générations pour les proposer sur le marché. Une cure de jouvence toujours agréable, comme pour cette version All-Star de la Nike Air Max Uptempo 95.Si la coupure All-Star est maintenant passée depuis plusieurs semaines, le pack du même nom pour les Nike Air Max Uptempo a juste traversé dernièrement l’Atlantique pour permettre aux 95 d’être disponibles chez nous. C’est donc ainsi qu’après des sorties en fin d’année dernière en noir et kaki, la marque à la virgule alimente de nouveau les rayons avec cette réédition lifestyle tout en bleu clair. Une couleur très prisée habituellement du côté de Jordan Brand – les versions Pantone – puisque les pompes prennent la teinte de l’université de North Carolina que MJ a fréquenté. Cette nuance s’affiche sur l’intégralité de l’empeigne alors que la semelle intermédiaire et extérieure reste simplement blanche. Une édition bi-chromatique très sympa qui n’oublie pas pour autant les détails des Nike Air Max Uptempo, dont le logo caractéristique qui apparaît au niveau du talon ou encore la visibilité des bulles d’air. C’était vraiment cool les années 90…

Air Max 90 ultra br

In a further leap forward, Nike gave the Air Max 97 a fully visible Air unit along the sole’s entire length, which was accompanied by an audacious layered mesh upper inspired by Tokyo’s highly-streamlined bullet trains. Marking a high point in the series’ audacious, experimental designs, the ’97 even sported reflective piping embedded into the upper.Engineering a new sole unit for improved flexibility, Nike’s Air Max 360 used new thermo-moulding technology in place of layered foam to maximize performance, with a colorway that paid tribute to the series’ forefather, the OG Air Max 1.

Borrowing the ’97’s fully visible sole unit, the Air Max 2003 sported a (relatively, at least) minimalist upper and thanks to new improvements in construction, placed the foot closer to the ground for greater response and flexibility. The shoe’s upper sported a high-performance Teijin material, with a lightweight, spartan construction that tamed the previously wild Air Max series, in line with the decade’s design sensibilities.

The latest installment to the Air Max family sets to reinvent the wheel once again, with a virtually seamless upper utilizing Nike’s Flywire technology to wrap the foot in a breathable, lightweight mesh upper. Deeper sole grooves and a tubular construction are employed for improved transition, takeoff and landing in tandem with the series’ ever-present visible Air unit, topped off with an oversized reversed Swoosh that signifies just how far the Air Max series has come, almost 30 years after it started.

Air Max 39

La famille Nike s’est récemment agrandie avec l’arrivée de la Nike Air Max Tavas, véritable mash-up des styles de paires déjà bien connues chez la marque au swoosh.Après une première édition en décembre dernier, on la retrouve dans un nouveau look « Grey/Bright Crimson ». Cette Air Max Tavas mixe l’upper que l’on connaît de la Roshe Run à la semelle bullée de la Air Max pour un style inédit. Dans cette dernière version, la Tanvas se présente en gris plus ou moins foncé selon la matière et s’illumine grâce au swoosh et à la doublure rouge éclatant.Cette Nike Air Max Tavas « Grey/Bright Crimson », sorte d’Air Max Thea masculine, est disponible dès à présent chez Sneaker Politics.

Air Max one femme

La marque de skate New-yorkaise Supreme sait gérer à la perfection sa communication. Et chaque nouvelle collection est annoncée au compte-gouttes au début de la saison.
Entre leaks sur Instagram (notamment pour la future collaboration sur la Air Max 98 de Nike) et photos dévoilées par Supreme, les aficionados doivent prendre leur mal en patience.Quoiqu’il en soit Supreme vient de dévoiler une première pièce issue de la future collection Printemps/Ete 2016. Et c’est avec une veste en jean blanche recouverte de pistolets colorés que cela commence.Comme toujours aucune information ou légende n’accompagne cette image disponible sur le site officiel de la marque, si ce n’est une incitation à s’inscrire à la newsletter afin de connaitre au plus tôt les nouvelles pièces de la collection.

La marque à la swoosh n’arrête pas de nous surprendre. Après nous avoir présenté l’année dernière sa version de la Air Max 1 déclinée en hommage à plusieurs ville, Nike remet le couvert et nous dévoile une version très particulière de la ville parisienne. Découvrez les premières images de la Nike WMNS Air Max 1 PARIS CITY sur TRENDS p !Le géant de la sneakers américain a choisit de nous présenté un modèle au coloris délicate et rafraichissante afin rendre hommage à la ville lumière : Paris. Reprenant en motif les arches métalliques du métro parisien, la sneakers dévoile une couture couleur or sur la totalité de son upper. La midsole blanche contraste avec les coloris initiales, offrant un aspect plus lumineux au modèle.

La nouvelle Air Max 1 sera disponible dès le 16 mars sur le site de la marque au prix de 150 euros.Quand il s’agit d’innover, Nike est souvent dans les parages. La marque au swoosh se renouvelle sans cesse tout en cherchant à casser les codes et à développer de nouvelles technologies pour ses produits. Aujourd’hui c’est une nouvelle silhouette lifestyle qui vient renforcer l’énorme roster sneakers de la marque américaine. Cette dernière est nommée Swoosh Hunter et devrait une nouvelle fois déchaîner les sneakerhead.

 

 

Le contrat de LeBron James avec Nike estimé à 1 milliard de dollars

LeBron James prépare sa retraite. Dans une interview réalisée par le journal américain GQ, l’agent du joueur de NBA, Maverick Carter, dévoile que le contrat signé en décembre dernier entre « King James » et le géant Nike serait à la hauteur d’au moins un milliard de dollars, soit 891,3 millions d’euros. « C’est un contrat fantastique, Nike en est très satisfait, c’est la chose la plus importante » explique l’ami d’enfance de James.

Alors que GQ lui demandait si la star du rap américain Kanye West, longtemps sous contrat avec Nike, avait raison de dire dans l’une de ses dernières chansons que ce contrat allait rapporter un milliard de dollars au joueur, Carter a simplement souri et fait un geste désignant le ciel. « Je ne peux pas dire » combien ce contrat va rapporter, explique Carter tout en rajoutant qu’il est « le plus important jamais signé par Nike, ils espèrent même qu’il gagnera encore plus (qu’un milliard de dollars), c’est aussi notre espoir. »

Le contrat à vie signé par Nike et la star de Cleveland Cavaliers, LeBron James, devrait rapporter à ce dernier au moins un milliard de dollars, selon son agent interrogé par GQ.C’est le premier contrat à vie signé par Nike avec un athlète. En 2015, les ventes des chaussures ont rapporté environ 400 millions de dollars. Le double champion et quadruple meilleur joueur de NBA a toujours été sous contrat avec l’équipementier. Son premier contrat, qui portait sur sept ans, s’élevait à 93 millions de dollars.

Air Max en cuir

Lors de la parution des premières images – un exemplaire test tout noir – les critiques avaient fusé concernant la gueule des pompes de James Harden. Depuis, les avis ont changé avec – il faut le dire – des coloris qui mettent bien plus en valeur le style assumé différent des Harden Vol. 1. Si le chausson en lui-même est vraiment classe, l’aspect très plastique de l’avant de la pompe – alors qu’il s’agit de cuir – et son côté flashy qui accroche grave l’œil nous laisse plus sceptique. Surtout, il donne l’impression d’avoir des pieds énormes. Mais le choix est assumé chez Adidas, on voulait faire différent et cette prise de risque s’accompagne forcément d’interrogations. Pour autant l’ensemble reste sympa et le laçage en diagonale complète parfaitement l’ensemble pour donner un côté dynamique à la pompe.

Entre 130 et 170 euros pour les Harden Vol. 1 en fonction de la version choisie et des matériaux qui composent la paire. Du style si vous voulez du Primeknit, cela vous reviendra plus cher. On reste dans des tarifs honnêtes, surtout pour les paires les moins onéreuses qui présentent un excellent rapport qualité/prix. Il faudra rester sur cette gamme pour ne pas basculer du mauvais côté des montants. Attention en effet, pour un premier modèle, si on perd les versions qui constituent le premier prix, on reverra la note à la baisse.

120, 126, 105 puis 127. Non, on ne demande pas les poids différents de LeBron depuis qu’il est arrivé en NBA, ou les rumeurs de transferts annuelles qui ont concerné Kevin Love, mais bien le total de points encaissé par les Cavs sur les quatre dernières rencontres. Alors que la fin de saison aurait pu et dû être consacrée aux bonnes nouvelles, et notamment au retour en forme de tous les cadres de l’équipe, celle-ci est davantage marquée par cette incapacité actuelle à effectuer plus de trois stops défensifs consécutifs. Soyons clairs, d’entrée : Cleveland propose un des pires rideaux de toute la NBA, 22ème en efficacité cette saison et au fond du classement rien que sur le mois de mars. Alors certes, on savait qu’en ayant la cible sur leur dos en tant que champions, les Cavs allaient recevoir le A-game de chaque franchise différente, chaque soir. Mais là où il convient d’intervenir aujourd’hui, c’est sur la proximité des Playoffs et l’importance de retrouver un minimum de stabilité défensive dans les jours à venir.

Air Max a 50 euro

Un genre de Gérard mais uniquement pour le côté piave, un genre de Michael mais juste pour le côté chicagoan.“L’ennemi public n°1” rendra ainsi barge police, politiciens et bandits adverses durant de longues années, quand il ne réussissait tout simplement pas à les corrompre à grands coups de biffetons ou de bouteilles de Jack. Un Mike Conley époque noir et blanc mais sans le sourire, sans qui les termes grand-banditisme ou crime organisé n’auraient aujourd’hui pas le même sens aux Stazounis. Même Tintin s’en est chargé personnellement, c’est dire l’importance du bonhomme.

70 ans en tout cas aujourd’hui qu’Al est enterré en Floride, et ça valait bien quelques lignes. Rendez-vous demain pour un autre moment de culture, probablement avec un peu plus de lol. D’ici-là envoyez-moi le Top 10, car on est quand même là pour ça..La rencontre entre les jeunes Wolves et les non moins jeunes Suns promettait au moins une belle bagarre, à défaut d’un jeu flamboyant et victorieux depuis le début de saison. Mais rassurez-vous car ces jeunes gens ont fait du bon boulot puisqu’ils ont réussi l’exploit de nous tenir éveillé jusqu’à la fin de leur match. Du coup ? On vous raconte.

Commençons par mettre les choses au clair. Car si l’on attendait davantage un échange d’amabilités entre Eric Bledsoe et Devin Booker d’un côté et Andrew Wiggins et Zach LaVine de l’autre, ce furent plutôt Gorgui Dieng, Shabazz Muhammad et Tyson Chandler qui nous firent cligner de l’œil en premier cette nuit. C’est d’ailleurs un gros passage de l’energizer gaucher des Loups qui ramènera son équipe dans les clous au deuxième quart-temps, alors que Karl-Anthony Towns taffait son vis-à-vis mais se faisait surtout apprendre la vie par ce dernier. Un Tyson Chandler qui finira d’ailleurs la rencontre avec une fiche de stats dont rêverait à peu près tous les pivots du monde : 22 points, 17 rebonds, 2 contres, 9/9 au tir et 4/5 au lancer, pas mal pour un mec que l’on annonçait en pré-retraite à Phoenix.