Air Max femme pas cher

Un des aspects les plus oubliés, lorsqu’on parle d’un champion en titre ? Cette certitude quotidienne de voir l’adversaire donner son meilleur jeu face à lui. Tous les soirs, quelle que soit la ville, le stade ou les absents des deux côtés, la bande à LeBron sait qu’elle a été entourée sur le calendrier de l’équipe d’en face. C’est comme ça, il faut faire avec. Et c’est ce qui provoque notamment certaines des récentes défaites, avec des Pelicans survoltés, des Spurs surmotivés, des Warriors revanchards et un combo Jazz-Blazers inattendu. La bonne nouvelle, c’est que les Cavs garderont ce surnom d’équipe championne en titre pendant quelques temps. La mauvaise, c’est qu’il n’y aura aucun break autorisé puisque la concurrence voudra offrir à ses fans un succès contre James et son armée.

Avec des Raptors qui ont l’air déterminés à ne pas vouloir prendre la première place à l’Est et des Cavs suffisamment doués et talentueux pour remporter des matchs face aux petites équipes, il serait peut-être intéressant pour Tyronn Lue d’envisager un vrai break pour son équipe. Quitte à suer un peu devant les médias en février, avec des défaites à la con et une pole-position rendue aux autres, mais des batteries parfaitement rechargées pour l’inévitable run de mars et avril. Cleveland a clairement assez de contrôle sur son jeu et sa propre équipe pour tabasser la concurrence dans le dernier virage et récupérer l’avantage du terrain, mais pour cela… il faudra peut-être offrir davantage de soirées off aux anciens.

Les Cavs sont loin d’être dans un état de panique actuellement, la première place de la Conférence Est leur appartient et ce mois de janvier représente un petit tremblement avec des défaites frustrantes. Mais pour éviter que celui-ci ne perdure, il faudra que Tyronn Lue et David Griffin prennent une vraie décision. Recruter du sang neuf pour booster le banc ? Reposer les cadres tant que Gérard n’est pas de retour ? Le principal est d’arriver en Playoffs en forme, c’est à l’entraîneur de Cleveland de ne surtout pas l’oublier.