Air Max en cuir

Lors de la parution des premières images – un exemplaire test tout noir – les critiques avaient fusé concernant la gueule des pompes de James Harden. Depuis, les avis ont changé avec – il faut le dire – des coloris qui mettent bien plus en valeur le style assumé différent des Harden Vol. 1. Si le chausson en lui-même est vraiment classe, l’aspect très plastique de l’avant de la pompe – alors qu’il s’agit de cuir – et son côté flashy qui accroche grave l’œil nous laisse plus sceptique. Surtout, il donne l’impression d’avoir des pieds énormes. Mais le choix est assumé chez Adidas, on voulait faire différent et cette prise de risque s’accompagne forcément d’interrogations. Pour autant l’ensemble reste sympa et le laçage en diagonale complète parfaitement l’ensemble pour donner un côté dynamique à la pompe.

Entre 130 et 170 euros pour les Harden Vol. 1 en fonction de la version choisie et des matériaux qui composent la paire. Du style si vous voulez du Primeknit, cela vous reviendra plus cher. On reste dans des tarifs honnêtes, surtout pour les paires les moins onéreuses qui présentent un excellent rapport qualité/prix. Il faudra rester sur cette gamme pour ne pas basculer du mauvais côté des montants. Attention en effet, pour un premier modèle, si on perd les versions qui constituent le premier prix, on reverra la note à la baisse.

120, 126, 105 puis 127. Non, on ne demande pas les poids différents de LeBron depuis qu’il est arrivé en NBA, ou les rumeurs de transferts annuelles qui ont concerné Kevin Love, mais bien le total de points encaissé par les Cavs sur les quatre dernières rencontres. Alors que la fin de saison aurait pu et dû être consacrée aux bonnes nouvelles, et notamment au retour en forme de tous les cadres de l’équipe, celle-ci est davantage marquée par cette incapacité actuelle à effectuer plus de trois stops défensifs consécutifs. Soyons clairs, d’entrée : Cleveland propose un des pires rideaux de toute la NBA, 22ème en efficacité cette saison et au fond du classement rien que sur le mois de mars. Alors certes, on savait qu’en ayant la cible sur leur dos en tant que champions, les Cavs allaient recevoir le A-game de chaque franchise différente, chaque soir. Mais là où il convient d’intervenir aujourd’hui, c’est sur la proximité des Playoffs et l’importance de retrouver un minimum de stabilité défensive dans les jours à venir.