Air Max zero essential

Avec le plus faible nombre de matchs joués à domicile de toute la NBA, un public prêt à soutenir ses troupes et sentant qu’une belle opportunité de s’enfoncer dans le Top 8 était bien présente, les Kings abordaient leur homestand avec enthousiasme. Il y avait du buzz dans l’air, de la joie dans les boutiques, du frais dans Cali.Sept matchs à la maison, sept tests, et un checkpoint avant de repartir on the road.Aujourd’hui, l’atmosphère est nettement différente. Car s’il reste encore les Pacers à jouer ce mercredi à domicile, l’équipe de Dave Joerger a clairement foiré ses deux semaines de compétition. Sur six matchs, cinq défaites dont certaines qui auraient pu être clairement évitées. Alors certes, le programme n’était pas non plus d’un calme relaxant : Warriors, Cavs, Thunder, rien qu’avec ce trio il y avait moyen que les Kings en lâchent trois, assez logiquement d’ailleurs. Cependant, vus les progrès aperçus depuis un mois, on ne pensait pas voir Miami s’imposer assez dégueulassement pour commencer la série.

On ne pensait pas non plus voir Sacramento louper quasiment chacun de ses money-time, le seul tabassage de DeMarcus contre Detroit sauvant un peu les meubles. Contre le Heat, fin de match foirée. Contre les Clippers, retour de Rudy Gay foiré. Contre Cleveland, tenue de balle foirée. Et contre le Thunder, c’est le comeback qui fût foiré. Autant d’occasions que les Kings regardent aujourd’hui dans le rétro, en se demandant ce qui aurait pu se passer si le scénario avait été différent. Car en duel avec eux, les Blazers ne se sont pas fait prier pour attendre, Lillard a retrouvé ses standards et pris deux victoires d’avance sur Sacramento. Pas de quoi en faire un désastre, mais clairement ce type de passage marquant dans une saison, qui peut déterminer la future place au classement.

La mi-saison est bien là pour les Kings, et le bilan est intéressant car Sacramento est actuellement 9ème de la Conférence Ouest. On aurait aimé dire 8ème solide, mais la session maison a été majoritairement loupée : avec 8 matchs de suite en déplacement pour finir le mois, il faudra se rattraper… comme des grands.Ding dong ! Combattons tout de suite notre humeur post-dominicale avec le premier Top 10 de la semaine, histoire de se mettre bien avec quelques highlights. Car pour ne rien gâcher, notre petite histoire du jour n’est pas forcément… positive.

air max zero essential

Nike Air Max BW USA - TRENDS periodical Nike Air Max BW USA - TRENDS periodical

Nike nous dévoile sa nouvelle Air Max BW « USA », créée à l’occasion du 4 Juillet, « Independance Day » aux Etats-Unis, et relookée aux couleurs du drapeau américain.La silhouette de cette sneaker emblématique reste la même pour cet été, mais quelques changements se font remarquer dans cette nouvelle édition « USA » – une languette bleue marine brodée « USA », un swoosh rouge vif, et le fameux drapeau américain aux étoiles et aux rayures sur le talon de la chaussure : pas de doute, cette Nike Air Max BW « USA » met les Etats-Unis à l’honneur !De quoi afficher fièrement votre patriotisme américain, et ravir les amoureux de la Air Max !

La Nike Air Max BW « USA » sera disponible à partir du 7 Juillet sur le site officiel de la marque, au prix de 145€.« Wow », c’est ce que l’on s’est dit lorsque l’on a vu les deux nouveaux coloris de cette paire de Nike Air Max LD Zero en collaboration avec Fragment Design. Comment passer à côté de ce petit bijou ? La paire est tellement populaire que les deux marques vont sortir de nouvelles couleurs mettant encore plus en valeur vos (futures) chaussures !