Nike Air Max eshop

On semblait se diriger tout droit vers cette réforme, et on imaginait déjà un monde plus juste pour les quatre derniers de la classe en NBA qui auraient chacun eus autant de chances d’obtenir le 1st pick en 2015. Mais la surprise a finalement eu lieu, et le tanking sera donc encore à la mode pour cette saison au moins.

Ce sont les Sixers qui doivent être soulagés, eux qui démolissent tout depuis deux ans pour reconstruire grâce à de bons choix de Draft auront encore le plaisir d’aligner un effectif de pré-région et de s’adonner à ce loisir au moins une saison supplémentaire. Le Thunder, qui est arrivé à ce niveau essentiellement grâce à ça, a également donné de la voix pour les petits marchés qui n’ont que la Draft pour attirer des superstars. Avec OKC, Philadelphie était la seule équipe qui s’était réellement positionnée contre cette réforme anti-tanking. Mais au final, ce sont pas moins de 13 équipes qui se sont opposées à ce changement, alors qu’il fallait au moins deux tiers des votes pour entériner la décision.

Si le vote de certaines équipes comme Utah, Milwaukee, et donc Philadelphie peut sembler logique au vu de leur situation et de leurs intérêts, le choix de Phoenix peut paraître beaucoup plus surprenant… En effet, eux qui ont échoué aux portes des PlayOffs l’an dernier, alors que personne ne donnait cher de leur peau n’a également pas pu obtenir un excellent choix de Draft, et s’est donc un peu retrouvé à la fameuse “place du con”, cette réforme leur aurait déjà donné plus de chances, à l’instar des Pistons ou des Pelicans.